Chargement...
Eqfolg3ft7ldxk2dp1an

Handissimo

Opération : « Du répit pour Noël »

Vous connaissez quelqu’un qui a un enfant handicapé ?

Pour Noël, offrez-lui du répit !

  • Le quotidien des parents ayant un enfant malade ou handicapé est généralement épuisant, stressant… et plein de solitude aussi, car les proches ne savent pas toujours comment gérer cette situation, et s’éloignent. Il faut dire qu’on ne sait pas comment réagir, quoi faire, quoi dire !
  • Un enfant handicapé, c’est 24h/24 d’attention, d’imprévus, de besoin d’anticiper, tout en vivant parfois au jour le jour…
  • Les parents n’ont pas le temps de penser à eux, de se reposer, de prendre soin d’eux. L’épuisement n’est généralement pas loin.

  • Pourtant il existe des solutions pour que les parents (les « aidants, comme on dit ») puissent faire une pause, confier l’enfant pendant quelque temps. Les parents s’en saisissent encore peu car c’est difficile de reconnaitre qu’on a besoin d’aide et de repos, que ce besoin est normal, légitime, et partagé par 8 millions d’aidants en France.
  • Nous vous proposons d’aider votre proche à franchir ce cap et à trouver des solutions de répit près de chez lui qui pourront le soulager dès 2020 et peut-être même dans la durée.

  • Si c’est vous qui lui offrez du répit, il ou elle osera sans doute plus facilement en profiter. Il ou elle aura l’occasion d’essayer, puis d’apprécier et de renouveler l’expérience qui lui est indispensable pour ne pas s’épuiser.
  • Si vous mobilisez d’autres personnes qui connaissent la personne (ou la famille, le couple…) à qui vous allez offrir du répit (ses frères et sœurs, ses collègues, ses amis…), ce sera un signal fort de votre part à tous que son besoin est légitime. De plus vous aurez les moyens d’offrir davantage de répit…

Offrir du répit, c’est quoi ?

Vous avez plusieurs possibilités :

  • Proposer de votre temps pour garder l’enfant, votre temps, et celui de tous ceux que vous allez mobiliser et qui habitent à proximité de l’enfant à garder.
  • Garder un enfant handicapé, c’est généralement beaucoup plus simple qu’on ne le pense ! Ses parents vous expliqueront comment faire. Il faut juste être disponible à 100%, et parfois prendre le temps de préparer les choses en venant plusieurs fois avant le jour.

  • Verser de l’argent dans une cagnotte qui sera ensuite dépensée auprès des services qui proposent du répit, ou pour le transport nécessaire.
  • Un service à domicile peut envoyer chez votre proche une personne formée pour garder l’enfant, quelques heures ou plus. Les tarifs sont très variables et il y a des aides financières, mais un reste à charge est toujours demandé aux familles.

  • Un budget peut permettre d’embaucher une baby-sitter, une nounou, à un tarif attractif
  • Il existe des séjours de vacances pour enfant avec un handicap, forcément plus chers qu’un séjour normal car il y a plus de personnes pour s’occuper des enfants.

  • Il existe des dispositifs financés par la sécurité sociale : des établissements d’accueil temporaire, des instituts qui accueillent les enfants le week-end… Il faut généralement payer le transport pour y aller.
  • Certaines associations proposent des week-ends pour les jeunes avec un handicap.
  • Il existe aussi des services de baby-sitting spécialisé
  • Sur certains territoires c’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose ; mais il y a toujours des voisins, des proches, des baby-sitters, qui peuvent s’organiser et se former.

Comment faire ?